Séminaire AMAP - Résultats & Programmes

Interactions biotiques et dynamique de la biodiversité

04/06/2021 de 10h00 à 11h00Webinaire

Dans le débat théorique sur l'évolution des espèces articulant « théorie neutraliste » et « théorie des niches », l'étude de la biodiversité a fourni de nombreux exemples soutenant la théorie des niches, avec une répartition des espèces proches entre les habitats différenciés par leurs caractéristiques abiotiques qui définissent l'environnement avec sa signification plus large. L'hétérogénéité des paramètres abiotiques constituant une mosaïque de niches a été intégrée comme un facteur important d'évolution et de spéciation. Dans cette analyse de la biodiversité, les différents facteurs abiotiques constituent des déterminants essentiels de la diversité à laquelle les espèces doivent s'adapter. Cette vision peut conduire à sous-estimer l'importance des interactions entre organismes vivant eux-mêmes non seulement dans la richesse de l'écosystème, mais aussi dans les réponses adaptatives de ses composants.
Les associations entre espèces déterminent la capacité de chacun des partenaires à persister dans son environnement grâce au bénéfice apporté par l'association, ainsi qu’à sa résistance aux tentatives d'exploitation des symbiotes (compétition, prédation, parasitisme). La symbiose entre les espèces, n'est pas un jeu exclusif entre partenaires dans un espace rapproché, elle s'inscrit dans un contexte environnemental plus large auquel chacun des partenaires de l'association doit s'adapter, modifiant en conséquence son environnement selon la « théorie de construction de la niche » et donc celui des autres organismes qui y vivent. Ce « jeu adaptatif », moteur du maintien ou de la rupture des associations, donne une image de la dynamique de biodiversité qui en résulte. La biodiversité ne doit pas être seulement vue comme un assemblage d'espèces en nombre décroissant alarmant, mais également être incluse dans son mécanisme dynamique évolutif en mouvement, liant événements passés, diversité génétique et coadaptation dans un contexte de changement global.