Axe Biodiversité : systématique, biogéographie, écologie

Animateur : Fabien ANTHELME (IRD)

Enjeux

Dans un monde massivement altéré par l'espèce humaine, une espèce sur huit est menacée d'extinction (rapport IPBES 2019). Une priorité scientifique est de caractériser, comprendre et protéger la biodiversité actuelle et passée avant qu'elle ne disparaisse.

Objectifs

Comprendre les processus qui sous-tendent la diversité végétale passée, actuelle et future sous l'influence des changements globaux.

Principaux sujets d'intérêt

  • Origine des espèces et de la biodiversité
  • Dynamique passée, présente et future de la biodiversité
  • Gestion et préservation de la biodiversité

Approches

L'objet d'étude est la biodiversité végétale sous ses aspects taxonomique, morphologique et fonctionnel. Elle est analysée au passé, au présent et au futur, le long de gradients écologiques anthropiques et naturels. Cette combinaison d'échelles permet d'appréhender la diversité phylogénétique, en fonction d'hypothèses évolutives, macro-écologiques et biogéographiques (thème SYSTE). La caractérisation de la biodiversité bénéficie de l'implication d'AMAP dans la gestion et la valorisation de collections et de dispositifs d'observation tels que les herbiers de Nouméa, Cayenne et Montpellier, la plate-forme participative Pl@ntNet de reconnaissance de plantes par l'image. Cette plate-forme est un outil performant de collecte de données de biodiversité par la société civile. Elle est aussi une connexion privilégiée entre les axes Biodiversité et Plantes Numériques. L'étude des interactions et des modalités d'interactions entre espèces végétales et animales est abordée sous l'hypothèse que les interactions biotiques ont une influence significative, et peut être encore sous-estimée, sur la distribution de la biodiversité (thème INTERACTIONS). Les approches liées à la biodiversité fonctionnelle et à la biodiversité architecturale sont également favorisées et font le lien entre la taxonomie et le fonctionnement des écosystèmes, apportant plus de représentativité à la réponse de la biodiversité face aux changements (thème DyAFor). A ce titre, elles sont un pont entre l'axe Biodiversité et l'axe Biomasse, autour des communautés d'arbres des forêts tropicales notamment.

Résultats attendus

Fournir aux décideurs et gestionnaires, ainsi qu'au grand public : (i) des connaissances de base sur les espèces ; (ii) des outils et méthodes fiables pour caractériser leur diversité à différents niveaux d'observation (lignées évolutives, formations végétales) ; (iii) des modèles prédictifs de la dynamique spatio-temporelle de cette diversité, en particulier en réponse aux changements globaux. Par les chantiers qu'elle développe dans des hotspots de diversité mondiale tels que la Nouvelle Calédonie, les Andes tropicales, le bassin méditerranéen et les forêts tropicales, AMAP contribue aux bilans et à la définition des objectifs de conservation de structures référentes en matière de biodiversité à l'échelle mondiale (UICN, IPBES).