Thème ARCHI - Diversité et plasticité des formes de croissance et des traits architecturaux

Contexte et enjeux

L'étude de l'écologie des communautés, de la biogéographie et de la taxonomie a recours à l'usage de traits morphologiques et fonctionnels sélectionnés pour caractériser la compétition entre les organismes ou leur fitness, ou pour suivre les relations phylogénétiques entre les espèces. L'efficacité de cette démarche dépend de la pertinence des traits retenus qui doivent être à la fois représentatifs du problème étudié, et simples à mettre en œuvre. Déterminer le niveau de réponses architecturales, globales (invariants) versus spécifiques, selon le facteur du milieu considéré et selon la forme de croissance est un enjeu fort pour analyser et replacer la contribution des traits architecturaux dans l'écologie des espèces et des communautés.

Objectifs

  •  Diversité et variabilité phénotypique. Acquérir des données sur (1) les mécanismes de construction de diverses formes de croissance (2) la variabilité génétique des architectures (3) la variabilité aux cours de l’ontogénie (4) l’organisation des phénomènes de croissance au sein d’une architecture.
  •  Plasticité. Décrire la réponse globale des différentes architectures aux modifications du milieu. De quelle manière sont gérées les priorités de croissance primaire versus secondaire en réponse aux modifications du milieu ?
  •  Traits architecturaux. Les définir en fonction des niveaux d’organisation de la plante et des fonctions écologiques concernées. Adapter ces informations en fonction du domaine d’application visé.
  •  Base de données. Collecter des informations sur l'architecture des plantes, tant tropicales, méditerranéennes que tempérées pour révéler et accéder aux caractères architecturaux de chaque espèce.

Approche

Les travaux sont basés sur la description morphologique et l’analyse architecturale et quantitative. La forêt et le contexte tropical sont les zones d’études de prédilection mais les flores méditerranéenne et tempérée sont aussi des cas d’études.

Résultats attendus

  •  Outils de diagnostic du développement architectural des arbres forestiers et urbains.
  •  Préconisations d’espèces pour les programmes de plantation en fonction d'un objectif déterminé (p.e. stockage carbone).
  •  Mise en relation des traits morphologiques et architecturaux avec la compétition entre les organismes ou leur fitness (écologie des communautés).
  •  Caractérisation des formes de croissance végétales.
  •  Répartition et contribution des caractères architecturaux dans la phylogénie.

Projets

Acronyme Intitulé Durée
DIAGARCHIOutils pour le diagnostic architectural 2015 - 2016

Publications majeures

Toutes les publications
  • Taugourdeau, O., Caraglio, Y., Sabatier, S., Guédon, Y., 2015. Characterizing the respective importance of ontogeny and environmental constraints in forest tree development using growth phase duration distributions. Ecological Modelling, 300: 61-72. [Lien éditeur]
  • Nicolini E., Beauchêne J., Leudet de la Vallée B., Ruelle J., Mangenet T., Heuret P., 2012. Dating branch growth units in a tropical tree using morphological and anatomical markers: the case of Parkia velutina Benoist (Mimosoideae). Annals of Forest Science, 69 (5): 543-555. [Lien éditeur]
  • Rutishauser E., Barthélémy D., Blanc L., Nicolini E., 2011. Crown fragmentation assessment in tropical trees: method, insights and perspectives. Forest Ecology and Management, 264 (3): 400-407. [Lien éditeur]
  • Charles-Dominique T., Edelin C., Bouchard A., 2010. Architectural strategies of Cornus sericea, a native but invasive shrub of Southern Quebec, Canada, under an open or a closed canopy. Annals of Botany, 105 (2): 205-220. [Lien éditeur]
  • Barthélémy, D., Caraglio, Y., 2007. Plant architecture: A dynamic, multilevel and comprehensive approach to plant form, structure and ontogeny. Annals of Botany, 99 : 375-407. [Lien éditeur]

Galerie d'images