Recherche de signaux visuels et olfactifs attirant spécifiquement le frelon asiatique chez une plante carnivore pour le développement d'un piège biomimétique (CARNIVESPA)

Programme : AAP MUSE 2017
Durée : 2018 - 2021

Mots clés

Sarracenia, Vespa velutina, Apis mellifera, espèce invasive, contrôle biologique, piège artificiel, biomimétisme, écologie sensorielle, écologie du comportement

Résumé

Le déclin des pollinisateurs menace notre agriculture, la biodiversité de notre flore et notre alimentation de demain. Le frelon asiatique, Vespa velutina, une espèce invasive, conséquence directe de l'intensification des échanges et du changement climatique, se répand rapidement en Europe et met en danger les populations d'abeilles domestiques, Apis mellifera, et leurs services de pollinisation. Il présente aussi des risques pour la santé humaine. Cependant les campagnes d'éradication sont peu efficaces et dommageables pour la biodiversité, incitant à développer des pièges avec un appât sélectif. Alors qu'aucun piégeage phéromonal ne voit encore le jour, ce projet propose de s'inspirer, plutôt que de l'insecte lui-même, de plantes carnivores du genre Sarracenia piégeant naturellement le frelon mais pas l'abeille. Il vise à identifier dans les couleurs et les odeurs des sarracénies, les signaux sensoriels qui attirent spécifiquement le frelon, par spectrométrie, olfactométrie et électrophysiologie. Un piège biomimétique et écologique sera proposé, son efficacité et sa sélectivité testées sur le terrain. Répondant à un enjeu sociétal, ce projet, ambitieux et novateur, réunit des experts en écologie des plantes, de la vision animale, et de la chimie des odeurs et s'appuie sur le soutien matériel et humain de partenaires non-académiques directement concernés, que sont un groupement d'apiculteurs, un pépiniériste et une éducatrice 'environnement'. Il répond aux trois défis, sécurité alimentaire/protection de l'environnement/santé humaine que MUSE vise à relever en priorité.