Modélisation du développement et de la croissance des plantes pour des applications en Agronomie et en environnement (GREENLAB)

Programme :
Durée : 2010 - 2013

Mots clés

Modèle structure fonction , Modélisation Mathématique, Équations dynamiques de production végétale, Calibration, Application agronomique, Optimisation, Contrôle, Simulation de plante et cultures, Visualisation 3D de plantes, Cultures et paysages, Réalité virtuelle.

Résumé

Le modèle Greenlab a pour origine les recherches entreprises au laboratoire associé Liama (CAS, INRIA, CIRAD) de Pékin depuis une dizaine d’années. Basé sur les connaissances et les modèles informatiques développés à AMAP, i.e AMApsim , AMAPmod , AMAP hydro, … , il représente un retour à la modélisation mathématique des algorithmes de simulation mis au point pour simuler le développement et la croissance de l’architecture des plantes. L’usage d’équations dynamiques pour la production et l’allocation de la biomasse dans la plante, et, surtout, la factorisation du développement ont fait tomber la barrière des coûts en temps de la simulation des peuplements végétaux. Moyennant certaines hypothèses, et de part son approche générique, le modèle GreenLab peut être adapté aussi bien à petites plantes herbacées comme Arabidopsis qu’à des arbres comme le pin. Le modèle a permis une avancée notable dans les problèmes inverses pour la calibration des fonctions sources-puits sur les plantes cultivées et permet d’envisager la mise en œuvre du contrôle. C’est grâce à son approche formelle, qu’il est possible d’appliquer des techniques mathématiques classiques (problème inverse, statistiques différentielles, contrôle optimal...) à GreenLab.

Collaborations

  • INRIA
  • ECP
  • LIAMA