Offres d'accueil

Offre N° : PRS-18-172

Architecture, croissance et production de latex chez le Guayule (Parthenium argentatum, ASTERACEAE) sous stress hydrique au champ

Mots clefs : architecture, dendroécologie

Type d'accueil : Autre
Lieu d'accueil : Montpellier
Période d'accueil : Mars Aûot 2019    Durée d'accueil : 6 mois
Profil recherché : stage de Master 2 ou de fin école d'ingénieur ou de césure
Laboratoire d'accueil :
UMR CIRAD-CNRS(5120)-INRA(931)-IRD(123)-Université Montpellier,"botAnique et Modélisation de l'Archtecture des Plantes et des végétations"

Descriptif détaillé de l'offre :
Objet de l'offre :
Dans le contexte actuel de modifications climatiques rapides, des questions se posent sur l’utilisation de la dynamique de croissance de l’arbre dans le diagnostic forestier et sur l’identification précoce du caractère réversible ou irréversible d’un dépérissement.
Le projet «Outils de diagnostic architectural des arbres pour le suivi de la santé des forêts» organisé en 3 volets est financé par la Direction Générale de l’Alimentation, programme « Sécurité Sanitaire ».L’enjeu global du projet est l’intégration d’indicateurs du développement de l’arbre dans les protocoles d’observation du suivi des forêts du DSF. En étroite collaboration, l’UMR AMAP à Montpellier et l’IDF-CNPF à Toulouse ont développé des outils de notation des arbres grâce à des indicateurs architecturaux de la réactivité des arbres (Barthélémy et Caraglio, 2007) et aux clés de détermination ARCHI du CNPF (Drénou, 2012). Dans le cadre du réseau systématique d’observation de la santé des forêts du DSF, des notations sont réalisées depuis 2015 par les experts en architecture sur un sous-ensemble de placettes d’étude sélectionnées comme « placettes de référence ». Un des objectifs du projet est à terme de proposer une méthode de notation de l’état de l’arbre combinant l’approche architecturale et l’approche d’estimation du déficit foliaire d’un arbre. Dans ce cadre, une application Android est développée afin d'aider les gestionnaires pour les notations du diagnostic architectural de l'arbre. Actuellement, la démarche est dans une phase de validation. A la fin du projet, ces outils seront utilisés en routine par les correspondants observateurs du DSF. Une des méthodes de validation est la confrontation entre les données dendrochronologiques (projet DSF-UMR Silva Nancy, 2015-2016) et les résultats du diagnostic architectural de l’arbre (diagnostic ontogénique et clé ARCHI) acquis dans le premier volet (2015-2016) du projet.

Détail de l'offresujet de stage dendrochronologie diagarchi.doc

Connaissances requises :

en analyse statistique et en écologie