Offres d'accueil

Offre N° : PRS-18-171

Modélisation de l’architecture et de la production de caoutchouc chez le Guayule (Parthenium argentatum)

Type d'accueil : Autre
Lieu d'accueil : Montpellier
Période d'accueil : fevrier Juillet    Durée d'accueil : 6 mois
Profil recherché : stage de fin d'étude Ingénieur ou stage de césure
Laboratoire d'accueil :
UMR CIRAD-CNRS(5120)-INRA(931)-IRD(123)-Université Montpellier,"botAnique et Modélisation de l'Archtecture des Plantes et des végétations"

Descriptif détaillé de l'offre :
Objet de l'offre :
Le Guayule (Parthenium argentatum, ASTERACEAE) est un petit arbuste originaire des hauts plateaux arides du Mexique. Originaire du désert de Chihuahua, au Nord du Mexique et du Sud du Texas (la portion nord du plateau central, dans une zone de 130 000 kilomètres carrés, entre 1 200 à 2 100 mètres d’altitudes, avec des variations de, températures importantes (-18 à 49°C). Cette espèce produit du latex (polyisoprène) dans tous ses organes mais c’est dans les tiges (rayons du phloème et du xylème, moelle, parenchyme) que les quantités sont suffisantes pour la récolte (Artschwager, 1943). La production de latex est donc liée à la surface des tiges mais la production de latex est également liée au stress hydrique (sécheresse). Il y a donc un compromis entre la production d’une grande quantité de biomasse et la qualité du latex produit. En effet, la production de latex est due au stress hydrique. L’objectif du projet GyaulSIM est de modéliser la production de latex et de résine à partir des paramètres de développement de la plante. Pour cela nous utiliserons le modèle source puits GreenLab (Kang et al., 2008).
2. Méthode :
A partir des connaissances acquises sur la croissance de cette espèce (Poinas, 2018), et sur les relations biomasses et teneur en caoutchouc, un prototype de modèle devrait être proposé. L’étudiant devra intégrer un module spécifique au modèle source puits GreenLab. Actuellement, ce modèle est implémenté sous MATLAB (2 sous-modèles : Gloups-dev et Gloups-gro). Ce modèle utilise la méthode inverse qui consiste à calculer les paramètres du développement et de la croissance à partir des biomasses séches des organes (feuilles et entrenoeud). Les mesures réalisées sont compilées dans des fichiers cible sous forme de séries organiques au niveau du phytomère (segment de tige comprenant l’entrenoeud, le nœud et la feuille) ou du module (portion de tige terminée par une inflorescence). Dans le cas du Guayule, la tige est composée de plusieurs modules dont chacun est constitué d’une série de phytomères. Pour chaque module nous mesurons la masse sèche de la tige et des feuilles.

Détail de l'offreGuayule model stage 2019.doc

Connaissances requises :

Analyse statistique, modélisation et écologie